Menu
Cart 0

Je suis naturelle et je ne suis pas militante

Posted by Winnie de Nijala on

Vous avez sans doute vu ou entendu parler de ce débat sur Plus Afrique ayant pour thème : Le phénomène Nappy : simple mode ou militantisme ?
La vidéo  a rapidement fait le buzz et a été reprise sur plusieurs sites.

 

Je me désole de voir une fois plus, un énième débat ou article abordant encore une fois le retour au naturel sous un angle identitaire ou militantiste.

Il est important de rappeler que les raisons poussant à retourner au naturel sont multiples.  Il y a certes des raisons identitaires pour certaines, mais pas que.

D’autres choisissent de revenir au naturel :

  • Par lassitude du défrisage qu’il faut renouveler tous les 2 mois, marre également des brulures causées par ce dernier
  • Par facilité : même si elles réalisent plus tard que le cheveu crépu demande tout autant d’attention :)
  • Pour suivre la tendance
  • Par curiosité
  • Par envie de renouer avec ce cheveu longtemps méconnu
  • Pour être un modèle pour leurs enfants et leur inculquer l'amour pour leurs cheveux naturels

La liste est non exhaustive. Pourquoi certains médias empruntent donc ce raccourci, un peu facile : retour au naturel et crise identitaire ou militantisme ?

Certes qu’à un moment de l’histoire, l’afro a représenté un symbole de fierté et d’affirmation pour de nombreux afros américains (on se souvient du célèbre tube de James brown Say It Loud - I'm Black And I'm Proud) mais c’est une erreur de vouloir résumer le retour au naturel actuel à ces aspirations car bien qu’ayant en commun cette couleur de peau, nos réalités, nos besoins, nos attentes sont différents.

Non, nous n’avons pas toutes choisit de retourner au naturel pour affirmer une quelconque identité.

Mes cheveux crépus font partie de mon héritage au même titre que ma couleur de peau. Je n’ai pas choisi qu’ils soient ainsi, je n’ai même pas eu mon mot à dire la dessus d’ailleurs et ma foi, je le vis assez bien.

Mes cheveux crépus ne définissent pas qui je suis mais uniquement d’où je viens. Pour comprendre qui je suis, il faudrait aller bien au-delà  de ma simple texture de cheveu, connaitre mon vécu, mon histoire, mes erreurs, mes échecs, mes réussites.

L’une des plus belles choses que j’ai apprise en retournant au naturel, c’est que j’avais le choix.  
Le choix de porter mes cheveux naturels en ayant tout autant confiance, en me sentant tout aussi belle ainsi.
Le choix de les défriser et non les défriser parce que je n’ai pas le choix.

Ouije suis naturelle et non je ne suis pas militante !

 

Ps : je regrette également que le débat n’ait pas été plus long afin que les idées soient beaucoup plus approfondies.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce débat ?


Share this post



← Older Post Newer Post →


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published.