Menu
Cart 0

Review Gamme Nappy Queen

Posted by Nijala Eshop on

- Review de la gamme Nappy Queen par la vlogueuse Afrobeautiful :

 



- Review de la gamme Nappy Queen par Nadine pour le Club Nijala.
Le Club Nijala est un programme offrant divers privilèges à nos clientes fidèles : test de produits, promotions exclusives...

 

 

Découvrez également son parcours capillaire :

Nijala : Bonjour Nadine, peux tu te présenter à nos lectrices/lecteurs ?

Nadine : Bonjour Nijala, je suis Nadine, d’origine togolaise-béninoise, bien que née en France. Je me considère ouvertement montréalaise de cœur et j’y réside depuis bientôt 5 ans. Une ville que j’adore tout particulièrement pour sa diversité multiculturelle et ses grands espaces. Je suis aussi bloggeuse –youtubeuse à mes passes-temps, sous le nom de : Les envies de Becky B.

Nijala : Parle nous un peu de ton aventure capillaire. Depuis combien de temps es-tu naturelle ? Et pourquoi as tu décidé d'arrêter le défrisage ? 

Nadine : Ma mère me répétait souvent étant enfant à quel point j’avais de beaux cheveux. Malheureusement, les séances de coiffage du dimanche après-midis étaient un rendez-vous que je qualifiais de démoniaque à l’époque! Les pleurs, les cris ont toujours fait parti du package ! Vers 11 ans, 1er défrisage = délivrance pour Maman et moi! Je reste cependant convaincue, qu’elle jugeait bien faire quand elle a pris cette décision, ne sachant pas faire autrement pour rendre nos rencontres capillaires plus agréables. Ce fut alors le début d’une longue relation avec Dark & Lovely and co. Mais je peux vous garantir qu’il n’y avait rien de « lovely » sur l’état de mes cheveux. Je suis pourtant restée défrisée jusqu'à mes 25 ans, pour une simple raison : je ne connaissais pas d’autres alternatives.

Quant à mon retour au naturel, il s’est manifesté 4 ou 5 mois après mon arrivée au Québec. Les défrisages avaient énormément abimés ma chevelure. Perte de volume, pointes fourchues, fibre capillaire fragilisée, il fallait que cela cesse. Malheureusement, je ne connaissais personne à Montréal qui aurait pu me coiffer à domicile, ne serait-ce que pour limiter les dégâts en attendant les beaux jours. Je me suis donc mise à prospecter en salon… Quand vous êtes habitué à payer votre prestation à Château d’eau (quartier parisien) 40 voire 50 € pour une greffe, vous ne pouvez que tomber de haut à l’annonce des prix du marché capillaire québécois. Il était HORS de QUESTION que j’investisse entre 70 à 130 $ pour me coiffer (comme tout bon immigrant de l’époque, je convertissais le dollar en euro ^^)… Furieuse, frustrée, en apprentissage avec une nouvelle culture, il fallait aussi que je « deale » avec mes cheveux ! Ainsi, l’idée de les laisser revenir à leur état naturel s’est imposée à moi. Cela n’a été qu’excitation dans l’attente du grand jour : le big chop survenu en mars 2011. La seconde meilleure décision de ma vie… :)

Nijala : Tu aimes varier souvent de styles (crochets braids...), que penses-tu de l'idée selon laquelle ''on ne peut pas être nappy et porter régulièrement des rajouts'' ? 

Nadine : Pour ma part, je trouve cette idée totalement fausse, inutile, et sectaire. Rien de tel encore pour diviser la population. Je dirai que c’est une pensée proche de l’extrémisme, et il y en a malheureusement, régulièrement, dès qu’un mouvement prend naissance. Selon moi, chacun devrait pouvoir faire comme il l’entend et être honnête envers soi-même. Oui, il y a un retour au naturel depuis quelques années et j’en suis très contente. Mais moi, ce qui me rend « happy » c’est de constater que le discours sur le cheveu crépu a évolué. La perception autrefois négative du cheveu crépu, frisé, bouclé s’est transformée. Les mentalités s’éveillent et s’affirment. Moi, j’adore mes cheveux, leur texture et j’affectionne parfois même le shrinkage. Mais au fil des ans, j’ai appris aussi à en prendre soin et trouver d’autres alternatives pour les protéger. C’est à ce moment là que viennent en renfort plusieurs coiffures protectrices dont les coiffures avec rajouts. Porter des tresses, un crochet-braids, attacher mon foulard ne fait pas de moi une personne « Unhappy » Non, clairement pas! Je reste qui je suis, tressée ou en mode afro. Mes rajouts n’altèrent en rien l’amour que j’ai pour mes tifs. Au contraire, c’est parce que je les aime autant que je cherche à les protéger des agressions extérieures.

Et quand bien même, je porte des rajouts pendant 6 semaines, il n’y a pas de meilleur moment que les « retrouvailles » c’est à dire l’instant où je retire ma coiffure protectrice, pour retrouver le nuage de coton qui dormait sur ma tête. 

Nijala : Merci beaucoup pour ta participation et ce fut un plaisir d'en apprendre plus sur toi et sur ton parcours capillaire. Un petit mot pour la fin ?

Nadine : J’ai été très honorée d’avoir été choisie par Nijala pour me faire tester les produits de la gamme Nappy Queen et qu’elle m’ait permit de m’exprimer. Ce fut un moment sympathique et j’y ai pris énormément de plaisir à participer. De plus, je tiens à remercier Nijala lors de ma premiere commande sur son site, non seulement pour le diagnostic capillaire qui m’a été fait, mais aussi pour le choix des produits suggérés ! Très contente du résultat.

 

 

 

 


Share this post



← Older Post Newer Post →


3 comments

  • Much thanks again. Want more.

    AC on
  • Bonjour Emilie Firmin-guion,

    Toute la gamme Nappy Queen est disponible ici : Emilie Firmin-guion
    http://fr.nijala.com/collections/nappy-queen-products

    Cordialement,
    Winnie de Nijala

    Nijala on
  • Ou trouver les produits de la gamme nappy

    Emilie Firmin-guion on

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published.